Article

Accueillir les réfugiés sinistrés de Lesbos

Des organisations catholiques appellent à accueillir les réfugiés sinistrés de Lesbos

Depuis les incendies du camp de Moria, sur l’île de Lesbos, près de 13 000 migrants sont à la rue. Lundi 14 septembre, le Service jésuite des réfugiés (JRS), la communauté de Sant’Egidio et les sœurs missionnaires de saint Charles Borromée ont exhorté l’Union européenne à les accueillir.

Malo Tresca, La Croix, le

« Ne pas agir (…) serait une faute grave et une honte », risquant de peser lourdement sur l’histoire « d’un continent symbole de respect des droits de l’homme ». Dans un communiqué, le Service Jésuite des Réfugiés (JRS), la communauté de Sant’Egidio et les sœurs missionnaires de saint Charles Borromée ont exhorté, lundi 14 septembre, l’Union européenne à accueillir les migrants sinistrés de l’île grecque de Lesbos. Ces derniers jours, les incendies qui y ont ravagé le camp de Moria ont en effet laissé près de 13 000 d’entre eux sans abri.

En reprenant le message prononcé la veille, à l’issue de l’Angélus, par le pape François – qui invitait alors à accueillir « dignement » les réfugiés éprouvés -, le texte déplore que « plus rien ne [sera] comme avant » dans le sillage de ce sinistre, à l’origine « d’énormes difficultés pour ceux qui vivaient déjà un enfer ». Mis en place en 2015 pour limiter le nombre de migrants arrivés de Turquie, le camp de Moria – le plus important d’Europe – était en effet depuis longtemps critiqué par les Nations Unies et les groupes de défense des droits humains, en raison des conditions sanitaires du camp et du surpeuplement.

« Voie du dialogue »

 « L’Union européenne, en collaboration avec le gouvernement grec, doit rapidement intervenir dans le signe de l’accueil, et de l’intégration d’un certain nombre de personnes [sinistrées] qui est certainement à sa portée », préconisent ainsi les trois organisations catholiques. « Ce n’est qu’en privilégiant la voie du dialogue et des relations pacifiques qu’il sera possible de parvenir à une solution dans l’intérêt de tous ».

En encourageant plus largement encore la mise en place d’un chantier de réflexion afin de « changer le modèle d’accueil sur l’île de Lesbos pour les personnes arrivant de Turquie par des structures d’accueil temporaires », leur texte propose des pistes concrètes d’action. Aux premiers chefs desquels l’accueil « dès que possible » des déplacés de Moria dans d’autres petits camps fournissant des services de base, et la garantie d’un libre accès des ONG pour « répondre aux besoins les plus immédiats des réfugiés ».

« Couloirs humanitaires »

Dans leur appel, la communauté de Sant’Egidio, le Service jésuite des réfugiés et les cœurs scalabriniennes ont tenu à rappeler l’expérience « encourageante » des couloirs humanitaires lancés en février 2016. Le 16 avril de cette même année, le pape François était venu en personne sur l’île, d’où il avait ramené dans son avion les trois premières familles des 67 réfugiés les ayant empruntés avec l’intervention de l’Aumônerie Apostolique.

« C’est un chemin qu’il faut continuer à suivre pour sauver d’autres réfugiés en travaillant en réseau avec de nombreuses associations, paroisses, citoyens ordinaires qui ont offert de les accueillir avec une grande générosité », soulignent les auteurs du texte. Ils disent enfin espérer que « les Conférences épiscopales européennes inciteront leurs gouvernements respectifs à développer de nouveaux projets d’accueil et d’intégration, deux pratiques qui sont bonnes non seulement pour les migrants, mais aussi, en termes de valeurs et d’avenir, pour tous les citoyens européens ».

LaCroixRefugiesLesbos

 

Pas de commentaire possible.

Agenda
30 octobre 2020
3 novembre 2020

  • Collecte "papiers" GDE Equipe Hennebont
    3 novembre 2020 -- 9 h 00 min - 11 h 00 min
    Voir plus de détails

Abonnez-vous pour être informé chaque semaine des nouveaux articles de ce site

IMPORTANT : vous devrez CONFIRMER votre abonnement via l'e-mail qui vous parviendra rapidement. Pour en savoir plus sur vos données personnelles lire notre politique de confidentialité.