Article

COMMUNIQUÉ DES ÉVÊQUES DES VICARIATS APOSTOLIQUES DE L’AMAZONIE PÉRUVIENNE

Aux autorités et l’ensemble des citoyens du Pérou

« Je rêve d’une Amazonie qui lutterait pour les droits des plus pauvres, des peuples originaires, des derniers, et où leur voix serait écoutée, où leur dignité serait défendue ».  Pape François

« Les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de notre temps, surtout des plus pauvres et de tous ceux qui souffrent, sont aussi les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des disciples du Christ. […] L’Église, de ce fait, se sent intimement et réellement solidaire du genre humain et de son histoire » (Gaudium et Spes 1). Nous, évêques de l’Amazonie péruvienne, devant la situation générée par le COVID-19, faisons entendre une voix d’encouragement et d’espérance.

  1. Bien que tout le pays soit menacé par cette pandémie, nous ne pouvons pas tous y faire face dans les mêmes conditions. Les inégalités sociales laissent les plus faibles sans protection et les rendent plus vulnérables face au COVID-19.
  2. Nous reconnaissons le grand effort accompli par le gouvernement pour apporter de l’aide à la population la plus nécessiteuse. Nous constatons cependant que beaucoup de personnes pauvres n’en ont pas bénéficié, parce qu’elles n’ont pas été recensées.
  3. Ces manquements sont plus graves encore lorsqu’en sont victimes les peuples indigènes de notre Amazonie, la population la plus démunie face à cette pandémie. Ils connaissent des niveaux de dénutrition plus élevés que le reste de la population ; il y a chez eux un nombre croissant de personnes souffrant de diabète et d’hypertension. Il faut souligner que durant ces dernières années, du fait de la pauvreté croissante en zone rurale, des milliers d’entre eux ont émigré, et vivent entassés aux périphéries des villes, victimes d’exclusion de la part de l’État, la déficience de la couverture sanitaire étant plus évidente encore devant cette pandémie. Comme nous le voyons dans les actualités des jours derniers, ce sont des centaines de personnes, parmi lesquelles des indigènes amazoniens, qui étaient en travail temporaire dans les exploitations agricoles de la côte et qui maintenant se battent pour revenir dans leurs communautés. Ils se retrouvent sans revenus et subissent des conditions extrêmes de manque de nourriture et des ressources minimales pour assurer leur survie. Nous exhortons les gouvernements régionaux d’Amazonie à prendre particulièrement en considération le soutien à apporter à ces personnes pour un retour dans leurs communautés, dans le strict respect des protocoles de sécurités mis en place par le MINSA (Ministère de la Santé).
  4. Dans ce sens, nous sommes particulièrement préoccupés par l’extrême vulnérabilité des peuples indigènes en isolement et en contact initial (PIACI – norme définie par l’État péruvien). Si la pandémie atteignait leurs territoires, elle aurait des conséquences dramatiques qui mettraient en danger leur survie.
  5. Nous prions instamment le gouvernement, en collaboration avec les organisations indigènes et populaires, de mettre en œuvre une stratégie d’urgence sanitaire adaptée à la réalité indigène et rurale de l’Amazonie; elle devra prendre en compte la diversité culturelle, l’hétérogénéité existante et les savoirs indigènes. De la même manière, avec la participation des organisations indigènes et populaires, il est nécessaire de mettre en place un programme d’approvisionnement en nourriture et en produits d’hygiène et d’entretien, afin de faire face dans les meilleures conditions à la pandémie et à la quarantaine pendant les mois à venir.
  6. En ces temps où nous nous voyons contraints de renoncer à nos célébrations communautaires de la foi, nous vous incitons à renforcer l’Église domestique dans chaque foyer. La famille est la base de la société et de la communauté des croyants. Vivons ce temps pascal en nous sentant particulièrement solidaires, en respectant les dispositions décrétées par nos autorités et en étant proches de ceux qui sont davantage dans le besoin, en leur venant en aide dans la mesure de ce que la distanciation sociale établie nous permet.
  7. L’Église est toujours vivante et sa charité ne connaît pas de repos. C’est pourquoi nous mettons à disposition des autorités sanitaires nos espaces matériels. Avec Caritas, au niveau des vicariats et des paroisses, nous offrons aussi nos ressources humaines et économiques pour atténuer cette crise. Et le Christ Ressuscité étant le plus grand trésor que l’Église puisse offrir (Actes des Apôtres, 3,6), maintenant plus que jamais nous nous sentons unis dans la prière avec tout le Peuple de Dieu et avec toutes les personnes de bonne volonté.
  8. Que Marie, Mère de la Vie nous transmette cette espérance, que tous unis nous pourrons surmonter cette épreuve.

             Le 22 avril 2020

 Mgr. Gerardo Zerdin

 Mgr. Juan Bautista Oliver

 Mgr. José Javier Travieso

 Mgr. Alfredo G. Vizcarra

 Mgr. David Martínez de Aguirre

 Mgr. Jesús María Aristín

 Mgr. Martín Quijano

 Mgr. Miguel Fuertes.

Pas de commentaire possible.

Agenda
30 septembre 2022

  • Collecte GDE/DERICHEBOURG équipe CCFD ELVEN
    30 septembre 2022 -- 8 h 00 min - 11 h 00 min
    Voir plus de détails

1 octobre 2022
  • Stade Du Bel Air Auray, Rue du Moulin, 56400 Auray, France
    Collectes papier équipe CCFD Auray
    1 octobre 2022 -- 8 h 30 min - 11 h 30 min
    Voir plus de détails

8 octobre 2022
12 octobre 2022
  • 12 Rue du Verger, 56860 Séné, France
    Chargement Benne DERICHEBOURG équipe CCFD de Séné le Poulfanc de Séné
    12 octobre 2022 -- 9 h 00 min - 11 h 00 min
    Voir plus de détails

15 octobre 2022
  • Place Anne de Bretagne, 56500 Locminé, France
    Collecte "papiers" équipe CCFD de Locminé via DERICHEBOURG
    15 octobre 2022 -- 9 h 00 min - 12 h 00 min
    Voir plus de détails

22 octobre 2022
  • ESPACE MONTCALM - Maison du Diocèse, 55 Rue Mgr Tréhiou, 56000 Vannes, France
    Assemblée Diocésaine du CCFD Morbihan salle 15
    22 octobre 2022 -- 14 h 00 min - 18 h 30 min
    Voir plus de détails

28 octobre 2022
  • Vannes, 85 rue de Metz, Salle des Sports du Collège ND de Ménimur
    Braderie du livre - Collège ND de Ménimur
    28 octobre 2022 -- 9 h 00 min - 18 h 00 min
    Voir plus de détails

29 octobre 2022
  • Vannes, 85 rue de Metz, Salle des Sports du Collège ND de Ménimur
    Braderie du livre - Collège ND de Ménimur
    29 octobre 2022 -- 9 h 00 min - 18 h 00 min
    Voir plus de détails

30 octobre 2022
  • Vannes, 85 rue de Metz, Salle des Sports du Collège ND de Ménimur
    Braderie du livre - Collège ND de Ménimur
    30 octobre 2022 -- 9 h 00 min - 18 h 00 min
    Voir plus de détails

31 octobre 2022
  • Vannes, 85 rue de Metz, Salle des Sports du Collège ND de Ménimur
    Braderie du livre - Collège ND de Ménimur
    31 octobre 2022 -- 9 h 00 min - 18 h 00 min
    Voir plus de détails

Abonnez-vous pour être informé chaque semaine des nouveaux articles de ce site
IMPORTANT : vous devrez CONFIRMER votre abonnement via l'e-mail qui vous parviendra rapidement. Pour en savoir plus sur vos données personnelles lire notre politique de confidentialité.